photo

APRÈS AVOIR FAIT 259 HEURES SUPPLÉMENTAIRES, UN INFIRMIER EST MORT DANS LES TOILETTES D'UN L'HÔPITAL

12 sep 2021 à 9h47      
En 2017, Philip Pengson, d'origine philippine, décide de s'établir au Royaume-Uni pour travailler au Royal Surrey County Hospital de Guildford.

Durant la pandémie de COVID-19, l'infirmier de 35 ans a travaillé sans relâche. En seulement quatre mois, celui-ci a travaillé pendant 259 heures supplémentaires.

Toutefois, Pengson était apparemment dépendant des analgésiques. Ses collègues avaient d'ailleurs remarqué des changements chez lui. Selon eux, Pengson disparaissait pendant de longues périodes durant ses quarts de travail et réapparaissait souvent hébété et avec du sang sur ses vêtements.

Malheureusement, le 20 janvier dernier, alors que la pandémie battait son plein, l'infirmier était introuvable.

L'une de ses collègues, Jessica Ubag, a raconté à l'audience qu'elle lui avait mentionné qu'elle était inquiète pour lui, mais que celui-ci lui aurait répondu qu'il était seulement fatigué et qu'il voulait qu'on le laisse tranquille.

Quant à elle, l'infirmière en chef, Kristy Juinio, a également raconté à l'audience que le soir du 20 janvier vers 18 heures, alors qu'ils se sont rendus compte que Pengson était introuvable, ils sont allés voir dans le vestiaire des hommes. À l'intérieur, il y avait une cabine de toilettes verrouillée.

Ils ont alors frappé à la porte et ont attendu environ 10 minutes pour voir si quelqu'un sortait. Toutefois, un médecin est venu les voir et leur a dit qu'ils devaient ouvrir la porte immédiatement. Ils ont donc forcé la porte et ont trouvé Philip évanoui. Les tentatives de réanimation n'ont rien donné, car il était déjà décédé.

L'enquête a permis aux détectives de trouver cinq bouteilles vides d'un puissant médicament anesthésique à l'intérieur de la chambre de l'infirmier dans le logement des infirmières de l'hôpital. Les détectives ont aussi trouvé six autres flacons dans son sac à dos, dans les toilettes. Ils ont toutefois noté que le flacon vide que M. Pengson venait apparemment d'utiliser était d'une concentration plus forte que les autres qu'ils avaient trouvés avec lui.

La coroner a révélé que le niveau de drogue dans le sang de M. Pengson était suffisamment élevé pour causer sa mort et un examen post-mortem a conclu que l'infirmier était mort d'une toxicité médicamenteuse.

La clause de suicide a été envisagée par la coroner, mais il n'y a aucune preuve de l'intention de Philip de s'enlever la vie.

Philip Pengson laisse dans le deuil sa femme et ses deux enfants. Quelle horrible histoire... 😥

Source : Metro.co.uk
PRÉSENTEMENT EN FEU
photo
UNE FEMME AFFIRME QUE GUY NANTEL NE S'EST PAS FAIT INTIMIDER LORS DE SON VOX POP ET CELUI-CI RÉPLIQUE
BEACHNEWSEVERYDAY
photo
LE COMPLOTISTE DAN PILON RÉAGIT FORTEMENT AU VOX POP DE GUY NANTEL
BEACHNEWSEVERYDAY
photo
LES CONSPIRATIONNISTES DÉBARQUENT SUR LE FACEBOOK DE MIKE WARD
BEACHNEWSEVERYDAY
image
UN COMPLOTISTE SE FAIT VANDALISER SA VOITURE AVEC DE L'ACIDE
BEACHNEWSEVERYDAY
image
EN DIRECT DE SON PODCAST, GUILLAUME LATENDRESSE LIVRE UN BEAU MESSAGE À L'ENDROIT DE JONATHAN DROUIN
BEACHNEWSEVERYDAY
image
UNE ARRESTATION POUR UN BUTCH DE CIGARETTE QUI, FINALEMENT, SE TERMINE TRÈS MAL
BEACHNEWSEVERYDAY
QUIZ
image
Comment s'appelle la maladie qui nous fait perdre la mémoire?
ALZHEIMER
LEROY-REITER
MALADIE DE MENIÈRE
MALADIE DE WEGENER
image